Réussir sensible ! Le blog à réactions des hyper sensibles qui s’aiment.

« Trop sensible ? », l’objectif de ce blog est que vous ne le pensiez plus.

Trouvez-vous que notre monde a trop de sensibilité ? Les plans sociaux, les faits divers…

Avoir de l’intuition, sentir ses proches et leurs attentes, créer du Beau et du Bien autour de vous font partie des qualités significatives des « hyper sensibles » ou des HSP (Highly Sensitive Person), c’est-à-dire de vos qualités ou de celles de vos proches si vous êtes ici.

Que faire avec votre estomac qui pompe toutes les tensions, qu’elles soient joies, tristesse ou colère autour de vous ? Que faire de vos intuitions que vous avez parfois du mal à entendre ? Les sentir, s’écouter et prendre le temps de la décision pour en faire quelque chose de positif pour soi, pour son environnement et pour l’autre.

Que se passe-t-il pour notre entourage si nous nous laissons envahir pas nos émotions sans réaction ? Nous sommes tous humains et en tant qu’ « hyper sensible » les premiers à réagir ! Comment alors contrôler la portée de notre réaction sur l’autre lorsque nous sommes débordés d’émotions ? Voilà pourquoi il est important de « purger » nos émotions régulièrement pour vivre en harmonie avec soi et avec les autres. Il s’agit de trouver une solution pour laisser venir et reconnaître nos émotions, chacun peut trouver le cadre qui est le mieux pour lui (seul, accompagné par un/une amie, par un professionnel).

Un « hyper sensible » est forcément acteur dans la vie. Que vous transformiez votre sensibilité en actions bienveillantes pour votre entourage ou que vous communiquiez trop facilement votre stress et vos angoisses. Personne n’est parfait, aussi nous avons tous notre lot de casseroles, de situations embarrassantes où nous nous emportons, allant à l’encontre de notre bien le plus cher. Nous avons un besoin immense que notre horizon soit dégagé et, ensoleillé.

Acquérir de la confiance en soi et en ses forces d’ hyper sensible », voilà en quoi je vous encourage tous. Car tous nos proches ont besoins des « hyper sensibles » que nous sommes, chacun à notre niveau, avec nos dons, nos facilités et aussi nos justes alertes ou coups de gueule.

La première étape pour un hyper sensible qui se respecte, très largement sciemment ignorée, est de réussir à partager entre « hyper sensibles ». Ah non ! Comme si nous n’avions pas déjà assez avec toutes nos émotions ! Et pourtant, qui mieux qu’un hyper sensible a des chances de nous comprendre, de nous sentir ?

Comment arrivez-vous à travailler avec un hyper sensible (nous en avons tous dans notre entourage, souvenez-vous 1/5ème de la population est hyper sensible) ? De quoi avez-vous besoin dans vos échanges avec les autres ? Qu’est-ce qui vous met en colère ? Savoir échanger positivement avec un hyper sensible donne une confiance en soi impressionnante. Il est un pré-requis à s’aimer soi et à remercier la vie de nous avoir créé hyper sensible.

Alors faites rapidement le test d’Elaine Aron pour vérifier si vous êtes hyper sensible ou pas et deviner qui de vos proches est hyper sensible… Et dans le doute, donner leur l’adresse du blog Réussir sensible, peut-être se reconnaîtront-ils !

Publicités
Publié dans Développement personnel, HSP Hihgly Sensitive Person, Hyper sensible au travail, Hyper sensible dans ma vie | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Trouver un sens à sa vie

Trouver un sens à sa vie

Sénèque disait : « il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va« . Peut-on réussir sa vie sans en trouver le sens pour nous ?

Les articles suivants défrichent le sujet et proposent des liens pour approfondir :

  • « Sans les autres, il n’y a pas de sens » – Boris Cyrulnik interviewé par Laurence Lemoine de Psychologies.com, extraits : « Une vie privée de sens est une vie sans perspective », « Le sens c’est une direction », Celui qui suit sa direction « … métamorphose le réel. Pour lui, le caillou est déjà un morceau de la future cathédrale »
  • « Trois pistes pour trouver le sens de sa vie » – Priscille Leroy de reussirmavie.net écrit à propos du livre du psychiatre et docteur en médecine Victor Frankl qui a traversé l’épreuve de la déportation, extraits : « chacun de nous a des talents spécifiques, qu’il est le seul à pouvoir mettre en œuvre. Il s’agit de le reconnaître et… de les mettre à profit ! », « En nous consacrant à une personne aimée ou à une cause, nous nous humanisons, nous nous réalisons en tant que personne humaine. »

Ayant lu ces articles, j’ai ensuite réalisé ce test du Slogan proposé par Suzel Gaborit-Stiffel, Membre titulaire de la Société française de coaching (SFCoach) et animatrice au Centre européen de coaching et dialogue intérieurJe vous communique plus bas le témoignage de combien cet exercice a été excellent pour moi.

Si besoin, je peux vous accompagner pour faire ce test et en déduire votre Slogan, vous trouverez plus d’infos sur mon blog dédié au Coaching : Réussir à changer ma vie

Votre propre slogan

Rédigez votre propre slogan – écrit par Erik Pigani sur Psychologies.com

Cet exercice vous invite à prendre conscience de tout ce que vous avez réussi par le passé, des qualités qui ont été nécessaires, et de concevoir le slogan qui vous définit le mieux.

Faites une liste de dix réussites de votre vie et numérotez-les. Un événement est une réussite lorsque vous le considérez comme tel. L’opinion des autres n’a aucun intérêt. « J’ai obtenu de mon odieuse voisine qu’elle vienne nourrir mon chat pendant mes vacances » est un exemple de réussite, tout autant que « Je suis sorti major de l’X ». Prenez-les dans tous les domaines de votre vie, à tous les âges, dans votre vie professionnelle et personnelle. Choisissez de grandes réussites, mais aussi deux ou trois petites.

Choisissez des situations précises. Pas : « Je réussis mes études de chinois », mais : « Cette année, j’ai réussi à servir d’interprète à des clients chinois. » En face de chaque réussite, faites la liste des qualités que vous avez déployées. Diplomatie, chaleur humaine, spontanéité, courage, franchise, force, intuition, persévérance, etc. Classez ces qualités par catégories.

Vous pouvez avoir trois rubriques :

  • « qualités morales » pour le courage, l’abnégation, la droiture, l’humanité, la loyauté…
  • « qualités relationnelles » pour la capacité d’écoute, le sens de la communication ou de la négociation, le leadership, le charisme, la capacité d’adaptation, l’aisance orale, l’assurance (vs timide), la capacité à susciter l’adhésion…
  • « qualités intellectuelles » pour le sens de l’organisation, la concentration, l’esprit d’initiative, la lucidité, l’intelligence, le fait d’être cultivé…

A vous de choisir. Ces catégories sont le reflet de votre vision du monde. Vous allez avoir des surprises : qu’est-ce qui apparaît à travers toutes ces réussites apparemment disparates ? Les piliers sur lesquels vous vous êtes toujours appuyé pour réussir.

A partir de ces exemples, cherchez les constantes.Ce sont les qualités majeures qui vous font réussir. Peut-être serez-vous étonné de constater que vous vous y prenez de la même manière dans des cas différents, que ce soit pour réussir une tarte Tatin ou faire aboutir un difficile dossier financier.

Enfin, écrivez votre slogan commençant par la phrase : « Je suis quelqu’un qui… » Cela revient à formuler précisément le meilleur de vous. Une fois identifiés, ces talents pourront être utilisés lors des nouveaux défis qui vous attendent : gestion d’un conflit, reprise d’un sport, démarrage d’une activité créatrice… Exemples : « Je suis quelqu’un qui rend simple ce qui est compliqué », « Je suis quelqu’un qui va au bout des projets », « Je suis quelqu’un qui fait grandir les autres…»

Mon slogan : témoignage, Arnaud, 39 ans

« J’ai assez vite listé et priorisé mes réussites (merci mes 2 bilans de compétences) mais j’ai pris plus de temps pour trouver les qualités qui me correspondaient dans chacune des rubriques. J’ai construit un tableau : réussites en 14 lignes, qualités en 3 colonnes « morale », « relationnelles » et « intellectuelles ». Alors que je peinais pour le remplir, j’étais dans le même temps très excité à l’idée de voir ce qu’il y a avait de commun entre toutes ces réussites, qui pour moi n’avaient rien à voir. Appartenant tantôt au monde professionnel, à ma vie de famille, à mes activités extra-professionnelles ou amicales, quel pouvait être le point commun ?

Puis, au fur et à mesure que je renseignais les lignes, je voyais les mêmes qualités qui ressortaient sur 2-3 lignes, pour des expériences dans des registres totalement différents : quel peut être le lien entre créer un Bed & Breakfast, aider une copine dans sa recherche de boulot, et organiser une soirée de 400 personnes ? Et bien, le courage, l’humanité, le leadership, l’esprit d’initiative, le sens de l’organisation, l’intelligence… Je suis quelqu’un qui a du courage pour créer des occasions de bien-être partagé.

Mon slogan, c’est : “Je suis quelqu’un qui crée du bien-être partagé.” C’est tout simple, juste une petite phrase, mais avec tellement de sens, de résonance pour moi. C’est comme si toutes les pièces de mes réflexions s’assemblaient simplement en une carte qui me donnait la direction, le fameux sens de ma vie »

Publié dans Développement personnel, HSP Hihgly Sensitive Person, Hyper sensible au travail, Hyper sensible dans ma vie | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

C’est le drame : que faire ?

Comment réagir face à un « drame », comment en sortir ?

Vous venez de vous faire souffler dans les bronches par votre chef, vous avez été mis à l’écart d’une réunion qui vous intéressait, vous venez d’apprendre qu’on vous retire un dossier, …

Que faire ?

1 . Prenez une feuille de papier et commencer par lister les points qui vous taraudent (ou noter les dans Excel) ? Décrivez les faits et le résultat que vous appréhendez.

Faits : – lorsque Claire est passé à côté de mon bureau, elle ne m’a pas regardé, …

Résultats : – elle ne va pas vouloir travailler avec moi sur le sujet XYZ

2. Laissez-vous aller. La situation pourrait-elle être pire ? Jusqu’où cela pourrait-il aller ? Que risquez-vous : de perdre votre travail, de ne pas avoir d’augmentation, … Accueillez toutes vos craintes, listez les.

Nota : Ce point est important. C’est souvent parce qu’on fait tout notre possible pour cacher ces scénarios catastrophes qu’on reste bloqué. Tellement enfouis au fond de nous même, ils contrôlent notre inconscient et nous empêchent d’envisager une situation meilleure tant que nous les avons pas nommés, tant que nous ne les avons pas mis au grand jour. Courage, ce n’est pas toujours agréable, quelques gouttes de sueur mais après il y a la libération !

3. Aurais-je pu faire mieux ?

Allez-y, flagellez-vous si vous voulez, qu’avez-vous vraiment raté ? Auriez-vous pu vraiment mieux faire dans ces conditions ? Quasiment rien ? Ca me paraît tout à fait normal, les hyper sensibles ne réagissent jamais par hasard !

4. Quelle est la probabilité que le drame auquel je pense (question 2) se réalise ?

Donner une note de 0 à 10 : 0, impossible, 10 : archi-méga-sûr

5. Quelle est la probabilité que cela se passe mieux que ce que je prévois (question 3) ?

Donner une note de 0 à 10 : 0, impossible, 10 : archi-méga-sûr

C’est une méthode que j’ai expérimentée qui à plusieurs reprises m’a permis de prendre de la hauteur par rapport à une situation de stress. Un avantage : lorsqu’on l’a suivie pas à pas quelques fois, les questions nous restent facilement en tête et cela devient finalement un automatisme dès que nous rencontrons une situation qui perturbe nos sens, des émotions qui viennent nouer notre estomac.

Publié dans Développement personnel, HSP Hihgly Sensitive Person, Hyper sensible au travail, Hyper sensible dans ma vie | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

A propos

Gêné depuis tout petit par les désaccords, les cris, le sentiment de déranger, les « il faut », j’ai passé de nombreuses années de lutte intestine entre exécuter ce qu’on attend de moi en me coupant de mes sentiments, de mes émotions et faire ce que j’aime en écoutant mon coeur.

Premier de classe jusqu’en 5ème, je me suis progressivement lancé dans une rébellion sous fond de hard-rock et de « je veux plaire aux filles » pour finir avant-dernier de la classe en Terminale. J’ai eu le bac grâce à ma mère qui a su me parler avec son cœur, et j’ai fait 4 années d’études après qui me permettent aujourd’hui d’avoir une belle situation professionnelle. En bref, j’ai toujours été très sensible mais j’ai appris à me couper pour réussir dans les examens et au travail, c’est-à-dire à me comporter comme un insensible et certaines fois même comme un monstre. Baaah !

Depuis quelques années, j’ai fermement décidé de rester au contact de ma sensibilité, d’écouter mon cœur et mon épanouissement ne cesse de grandir. Etre soi-même est le meilleur moyen de se faire aimer et j’ai besoin de me sentir aimé de mon entourage proche.

Je m’épanouis dans le fait de partager des moments de plaisir et de bien être avec mes proches et amis, que ce soit en jouant avec mes deux enfants, en ayant des moments câlins avec eux, en discutant de projets de vie avec des amis lors d’un déjeuner au soleil en terrasse, en animant des apéro-dîners de papas de jumeaux qui ont besoin de faire un break, en chantant dans un choeur des comédies musicales, en participant à un groupe de parole catholique, ou encore en organisant des soirées entre amis. Mes 2 expériences dont je suis le plus fier sont en premier lieu d’avoir créé un Bed & Breakfast « Chez Arnaud » qui m’a permis de partager des moments de convivialité et des échanges riches avec des personnes ouvertes venues de partout dans le monde visiter Paris (Japon, Brésil, USA, Belgique, Espagne, France, …). La deuxième expérience est d’avoir composé un tube de musique électronique « Energy » (sous le nom d’artiste Amok Vibes) qui a été n°1 sur mp3. Com en 09/2000 et téléchargé plusieurs millions de fois ! Des fans m’ont raconté les soirées qu’ils ont fait avec, une top model m’a confié qu’elle ne pouvait pas s’en passer avant ses défilés, …

Mon objectif de vie est de contribuer à promouvoir plus de sensibilité dans notre monde et de partager toujours plus de moments de convivialité, de bien être, d’éclate entre êtres humains. Je suis convaincu que chacun a les moyens de s’épanouir s’il écoute un peu son coeur.

C’est ce que je promouvois dans mon dernier titre « Change my life » :

Contact : Arnaud GERARD, arnaud1.gerard@gmail.com
Profil : google.com/+ArnaudGerard
Arnaud GERARD Coach sur LinkedIn
Arnaud GERARD Coach sur Viadéo

Publié dans Développement personnel, HSP Hihgly Sensitive Person, Hyper sensible au travail, Hyper sensible dans ma vie | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vie pro : 10 conseils

Dix conseils pour respecter et exploiter sa sensibilité au travail – Par Nick Black, traduit de http://www.sensitiveperson.com)

« Tout d’abord, un peu de moi : je suis journaliste professionnel depuis plus de 20 ans, j’édite deux bulletins d’information volumineux dans le domaine du pétrole et de l’énergie, je voyage à travers le monde et j’anime des conférences. Pour couronner le tout je vis dans une des villes les plus bruyants et les plus surpeuplés au monde – Londres. Oh, j’ajoute je suis divorcé (deux fois), j’ai fait faillite (une fois) et j’ai trois merveilleuses filles adultes qui ne vivent pas avec moi. Pourtant, je suis très dévoué aux personnes très sensibles. Je suis très sensible au bruit, aux ambiances, tous les traits de sensibilité habituelles. J’ai besoin d’espace et de silence pour vivre, et si vous partagez ce trait, vous saurez exactement ce que je ressens. Mais j’ai travaillé sur ma vie de sorte que mon hyper-sensibilité n’interfère pas avec ma carrière – sauf si vous savez où et comment chercher.

Comment les gens très sensibles peuvent survivre et même s’épanouir, dans des bureaux surpeuplés, avec des délais serrés et les bruits constants, et encore plus de nombreux déplacements ? Je voudrais partager mes propres astuces pour survivre dans des situations de travail stressantes :

1) Négocier / modifier les heures de travail dès que vous le pouvez

Pour combattre le bruit, éviter d’être submergé par mes collègues de bureau et l’heure qui tourne, j’ai simplement modifié mes heures. J’ai la chance de pouvoir me réveiller à 6h du matin, arriver au travail à 7h, et quitter à 15 heures. C’est déroutant pour les autres sauf si vous êtes très sensible. La plupart de mes collègues d’autres commencent à travailler à 9 ou 10 heures, de sorte que bon nombre perdent quelques heures où ils pourraient être seul, dans un environnement calme. Vivre à Londres, le trajet quotidien en train est un vrai cauchemar aux heures de pointe. Donc, les heures que je travaille à un seuil de course sur les principales sources de la ville et le stress collègue. Comme d’autres personnes très sensibles, c’est le silence et le temps seul qui sont absolument vitaux pour ce que je fais, et plus tard, lorsque mes collègues arrivent, je suis détendu et accueillant, ayant fait l’essentiel de ce que j’avais à faire. Sans ce moment essentiel seul, la vie peut rapidement devenir écrasante.

2) Gardez un contact chaleureux avec les gens de votre entreprise qui comptent ou changez !

En fait, ce n’est pas tout à fait aussi calculé que cela en a l’air. Les personnes qui comptent dans une société ne sont pas les gens les plus bookés, mais les gens qui ont du cœur ou les gens très sensibles vers lesquels on est instinctivement attiré, tout comme nous avons rapidement fuit les collègues qui au caractère fort, arrogant, ou agressif. Quoiqu’il en soit, une relation chaleureuse avec vos patrons sera toujours cruciale pour votre survie à long terme dans toute société. Si vous ne disposez pas de cela peut-être vous faut-il penser à trouver un emploi où vous serez à l’aise pour travailler pour vos patrons. Il m’a fallu quelques années et quelques erreurs avant de trouver une entreprise que j’ai vraiment aimé et dans laquelle je me suis senti à l’aise. J’y suis depuis 18 ans maintenant. Les personnes très sensibles (HSP) n’aiment pas nécessairement la perspective de changement, mais trouver les bons patrons est essentiel à votre bien-être. Il est important, aussi, de sentir que quelqu’un au moins apprécie le travail que vous faites, il peut faire toute la différence.

Une chose étonnante concernant le travail, c’est qu’il peut être très nourrissant pour les HSP, alors que d’autres se plaignent de ses aspects monotones. Le travail a la routine, ses habitudes, votre bureau, vous pouvez appeler votre maison, le tout avec une intimité réduite et des formalités avec vos collègues de travail. Tout cela peut être synonyme de sécurité et de faible contrainte. Donc, c’est une expérience qui peut – si vous vous y sentez bien – être favorable.

Mais je sais que des amis hyper sensibles ont été incapable de faire face à cette vie dans des conditions qui peuvent être douloureuses pour les HSP, avec parmi les plus difficiles les néons, l’air-conditionné mal réglé, les collègues avec des voix perçantes, et ainsi de suite. Et moi ? Je garde les néons éteints , je suis dans un grand bureau avec la clim au minimum. Lorsque des collègues sont bruyants, je peux mettre mon casque et j’ écoute un peu de musique.

Vous avez besoin de vos patrons pour vous soutenir et accepter vos caprices, mais ils ne le feront que si vous vous entendez bien avec eux et ne rechignez pas pour les dépanner. Vos idées peuvent être très précieuses, et vos patrons pourront s’appuyer sur vos jugements ou vos connaissances pointues pour prendre les bonnes décisions.

Les conversations avec des amis du bureau peuvent être de vrais récompenses pour un hyper sensible, particulièrement quand elles sont en tête à tête. J’ai toujours trouvé les foules dérangeantes, mais au fil des années, je me suis rendu compte que ce que je croyais être de la timidité n’en était rien, c’était en fait l’exercice de ma sensibilité. J’aime la compagnie des gens et je trouve la vie des autres fascinantes. J’aime rire, aussi. Les HSP ne sont pas du tout sombres ou constamment préoccupés ; ils sont juste un peu méfiants de leur sur-stimulation.

3) Donner à la société pour laquelle vous travaillez

Les personnes très sensibles courent le risque d’être oubliées, parce qu’elles ne se plaignent généralement peu, de peur de conséquences négatives sur leurs relations. J’ai choisi dès le début de ma carrière d’être aussi fidèle que possible à ma société, une fois que j’en ai trouvé une qui me convenait. Allez une heure supplémentaire, travailler à fond, jusqu’à en perdre mon son calme certaines fois. Mais pas trop tard. Les HSP sont habituellement des gens du matin. Nous ne sommes pas conformes à l’image classique du bon employé .. rester tard. Venez tôt le matin, quand vous êtes frais et vos nerfs paisibles. Si vous n’avez jamais essayé cette option, essayer comme se lever tôt peut être ressourçant, même dans une grande ville malodorante comme Londres.

4) Sensible, faites confiance à votre intuition

Parfois, vous pouvez sentir qu’il y a de la manipulation avec un collègue ou dans une situation. Avoir confiance en son intuition permet de rester à distance des conflits ou des malaises. Dans un sens, vous êtes un étranger dans un pays étranger, et peut-être faut-il accepter que vous ne serez jamais tout à fait inséré dans ce monde comme d’autres y parviennent. N’en gardez pas quelque chose de négatif ou de bloquant pour vous.

5) Sortez au déjeuner

Ne faites pas l’erreur de travailler pendant une journée entière sans vous arrêter. Pour la plupart des HSP, il existe un lien quasi mystique avec la nature, avec des scènes qui pourraient passer pour la plupart des autres comme singulières – le jeu de la lumière et de l’ombre, la lueur d’un soleil d’hiver sur de la neige d’un trottoir glacé. Je trouve que quelques minutes à l’extérieur peuvent faire toute la différence d’une journée.

6) Faites de l’exercice

Les Romains ont certainement vu juste avec leur fameuse maxime « mens sane in corpore sano » – un esprit sain dans un corps sain. Je vieillis maintenant et j’en fais moins, mais pendant des années je suis allé à une salle de gym et j’ai constaté qu’un bon effort sportif fait des merveilles pour réinitialiser mes capteurs sensoriels. S’il vous arrive d’avoir des moments dépressifs, bouger son corps est une arme vitale dans votre arsenal. »

-> N’hésitez pas à me transmettre vos commentaires sur le début de cet article. Je prépare la traduction des 4 conseils restants.

Publié dans Développement personnel, HSP Hihgly Sensitive Person, Hyper sensible au travail, Hyper sensible dans ma vie | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Suis-je Hyper sensible ? Comment le savoir ? Qui est Hyper Sensible ?

Un hyper sensible est souvent :

  • très sensible à la caféine
  • transporté intensément par la musique
  • agacé par les bruits forts
  • tellement embrouillé dans son cerveau qu’il a besoin de faire le point sur lui
  • dérangé par les lumières vives, les odeurs fortes, le bruit de sirènes proches
  • doté d’une vie intérieure riche et complexe
  • consciencieux, ne veut pas faire d’erreurs ou oublier de choses
  • surprenant pour son entourage
  • paniqué quand il doit gérer plusieurs choses en peu de temps
  • considéré dans son enfance comme un sensible ou timide par ses parents et professeurs. Sur ce dernier point le Docteur Elaine Aron a montré que les hyper sensibles comptaient 30% d’extravertis. Hyper sensible ne veut pas dire timide.

Etes-vous hyper sensible ? Pour le savoir, faites le test du Docteur Elaine Aron, auteur de plusieurs livres dont The Highly Sensitive Person.

Le Système nerveux des HSP

La recherche menée par le Dr Aron sur les Hyper sensibles montre qu’environ 15-20% des êtres humains ont un système nerveux plus sensible aux subtilités. Cette recherche s’appuie sur les travaux de Gray, Pavlov et Jung. (http://en.wikipedia.org/wiki/Highly_sensitive_person) Cela signifie que des informations sensorielles régulières sont traitées et analysées plus profondément et plus complètement, ce qui contribue à la créativité, l’intuition, et une attention prononcée aux détails. Mais cela peut également provoquer rapidement de la sur-stimulation et de la surexcitation.

Ce tempérament peut aussi avoir une certaine corrélation avec des niveaux constamment élevés de cortisol, qui peuvent causer l’hypervigilance et la susceptibilité à un traumatisme, ou les traumatismes mêmes peuvent encourager l’hypervigilance, qui peuvent à leur tour contribuer à élever le cortisol. Etre très sensible peut amplifier ou créer des problèmes psychologiques dans des moments de surexcitation. La capacité pour un Hyper sensible (HSP) que les subtilités de l’environnement génèrent des processus inconscients ou semi-conscients contribue souvent à faire que les HSP semblent «doués» ou possèdent un  » sixième sens ». Voilà on y est !

Une idée fausse très répandue est que seules les femmes peuvent être HSP. Hors, il y à peu près le même nombre d’hommes HSP que de femmes.

Attributs et caractéristiques

Si un étudiant HSP ne contribue pas beaucoup à une discussion, il ne signifie pas nécessairement qu’il ne comprend pas ou est trop timide. Les HSP traitent souvent mieux les choses dans leurs têtes, où ils peuvent être sur-excités. Cela peut être la raison pour laquelle ils ne contribuent pas interactivement. Les HSP sont habituellement :

  • très consciencieux,
  • doués d’intelligence,
  • d’intuition
  • et d’imagination,
  • mais sous-performent lorsqu’ils sont surveillés.

Ceci s’applique également au travail : les HSP ou Hyper sensibles peuvent être reconnus pour leur sens de la précision, leur intelligence et leur fiabilité, mais ils ont tendance à mieux fonctionner dans un cadre professionnel calme et tranquille. Parce que les HSP ont de moins bons résultats lorsqu’ils sont surveillés, ils peuvent être négligés pour une promotion. Les HSP ont tendance à socialiser moins avec les autres, préférant souvent garder leur expériences pour eux-mêmes.

Le docteur Elaine N. Aron a créé une échelle HSPS à 27 niveaux pour mesurer la sensibilité des HSP. Il y a 3 grandes familles de HSP : la sensibilité esthétique, la grande sensibilité, la facilité d’excitation.

Emotionnellement, les personnes Hyper sensibles (HSP) ressentent souvent bien les émotions des autres. Elles apprennent très tôt dans la vie à masquer leurs qualités remarquables de sensibilité, d’intuition et de créativité. Hélas !

Physiquement, les HSP peuvent avoir une faible tolérance au bruit, aux lumières éblouissantes, aux odeurs fortes, aux embouteillages et / ou aux sirènes. Ils ont tendance à avoir plus conscience d’eux-mêmes, de leur corps et de savoir instinctivement lorsque leur environnement est toxique pour eux.

Socialement, le HSP introverti peut se sentir comme inadapté. En fait, il a une discussion intérieure si riche qu’il se sent totalement à l’aise seul. Les deux HSP introverti et extraverti social ont souvent besoin de temps seul pour se remettre des échanges avec les autres.

Psychologiquement, les HSP compensent leur sensibilité soit en restant seul pour se protéger des autres, soit en essayant d’être «normal» soit sociable, dernier point qui leur génère une sur-excitation et certaines fois un stress.

Travail et carrière sont particulièrement difficiles pour les HSP. Ils peuvent rater des promotions, même si ils sont généralement les employés les plus consciencieux. Ils sont les employés d’un projet les plus appréciés parce qu’ils sont responsables et rigoureux dans leur travail.

Les relations peuvent être difficiles lorsqu’ils sont confrontés à leurs problèmes personnels non résolus. Ils peuvent cependant faire profiter de leur intuition à leurs proches.

Culturellement, les HSP ne correspondent pas aux idéaux forts et battants de la société moderne et de ce qui est dépeint dans les médias de divertissement.

Les blessures de l’enfance ont un effet plus dévastateur sur les HSP. Il est important pour eux de guérir les blessures du passé faute qu’elle les submergent et qu’ils aillent dans le déni.

Spirituellement, les personnes sensibles ont une plus grande capacité de recherche intérieure. C’est l’un de leurs plus grandes bénédictions.

Sur le plan nutritionnel, les HSP font attention aux aliments qu’ils consomment ; ils peuvent être extrêmement conscients de leurs effets sur la santé de leur corps et leur stabilité émotionnelle.

Les autres points de vue des scientifiques sur les HSP

Dabrowski a développé un concept de sur-excitabilité dans sa théorie de Positive disintegration.

Jeffrey Y . Young, psychologue fondateur de la thérapie des schémas, reconnaît un « tempérament très empathique » avec son schéma Abnégation (Young, 2003, pp246-251) qui a son tour est presque toujours lié au schéma de Manque Affectif. Selon son avis, ces personnes très empathiques ont intérêt à s’occuper tout d’abord d’eux plutôt que des autres et de s’occuper que leurs besoins soient satisfaits, besoins qui sont souvent mal connus de ces personnes.

Etre hyper sensible a souvent été associé à des problèmes de timidité, d’anxiété sociale, de crainte de l’autre, d’introversion et cette image persiste encore de nos jours. Est-ce pour cela que l’on connaît si peu d’hyper sensible déclaré dans notre entourage ? Est-ce cette petite voix qui vous parle à chaque fois que vous êtes touché et vous dit de ne surtout pas montrer votre sensibilité ? Serait-ce de la faiblesse ?

S’il y a une chose que j’aimerai changer dans ce monde, c’est bien celle-là, que les gens qui sont hyper sensibles ne se déguisent, ne se cachent ou ne se renient plus. Quelle perte pour l’humanité ! Que serions-nous sans les hyper sensibles ? Quelles belles idées nous permettraient-elles de voir un peu de lumière au bout du tunnel de nos problèmes de crises économiques, de Plan de Suppression des Effectifs, de les grands mangent les petits, les forts viennent à bout des faibles, … si nous n’avions pas quelques hyper sensibles dans notre entourage ?

Nous sommes dans une société à court d’idées, d’intuitions, de croyance, de foi en la beauté de l’Homme et sa capacité innée à se montrer brillant, même dans les périodes les plus sombres de l’Histoire.

« La vie est belle », n’est-ce pas ? Qui d’autre qu’un hyper sensible tel Roberto Benigni aurait pu nous la faire vivre aussi belle ?

« La belle verte », qui d’autre qu’une hyper sensible telle Coline Serreau aurait pu nous donner cet éclairage aussi lumineux sur les dangers de vies professionnelles menées sans sensibilité.

Publié dans Développement personnel, HSP Hihgly Sensitive Person, Hyper sensible au travail, Hyper sensible dans ma vie | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire